En conclusion de cette visite, certains d’entre vous souhaiteront peut-être m’aider, mais ignorent comment.
Vous pourriez par exemple m’accorder un droit de monstration en remerciement du plaisir partagé. Cela peut ne pas être grand-chose mais les plus grandes rivières ont toutes commencé ruisseaux jaillissant d’une source par un mince filet d’eau.
Vous pourriez aussi commander en ligne, bien qu’un rapport de confiance soit parfois long à s’établir si vous n’avez comme garantie qu’une image pixelisée et une description dithyrambique. Ouvrir le colis peut réserver quelques surprises sans parler des délais à rallonge. La tromperie est malheureusement monnaie courante sur la toile.
Si vous avez la chance de connaître un évènement à proximité de chez vous auquel je puisse participer sans trop de frais, vous pourriez parler de moi et me faire venir pour constater sur pièce la qualité de mon travail.
Ne traînez pas car avec la vieillesse qui gagne chaque jour du terrain, les distances s’allongent et deviennent insurmontables au fil du temps.
Vous pourriez aussi me rendre visite, mais je n’ai malheureusement pas d’atelier pour vous accueillir comme il se doit.
Si d’un coté prudence est mère de sûreté, il est parfois agréable de succomber à un élan du cœur.
Je n’ai eu que quelques pages pour vous enthousiasmer. Si j’y ai réussi, peut-être cela pourra-t-il vous guider dans vos intentions.
En attendant, Il est possible de commander un échantillon représentatif en petit format qui sera l’exact reflet de ce que je propose en grand, en ce qui concerne la technique et les matières employées. Si vous êtes conquis, il sera toujours temps de passer une commande plus ambitieuse.

Quoi qu’il en soit, je vous remercie pour votre disponibilité, durant ce court survol en pointillé d’une vie consacrée à ma passion du trait.