Imaginez un outil que vous tenez bien en main et que d’un coup de baguette magique vous pouvez transformer à volonté en toute une panoplie d’autres outils dévolus à des techniques picturales différentes. Imaginez maintenant que chaque trace laissée sur le « papier » peut être paramétrée avec précision de sorte que l’intuition du geste est respectée, mais qu’une autre intuition d’origine algorithmique lui soit superposée. Imaginez-vous pouvoir enfin intervenir à l’infini sur ces traces de façon isolée ou par des transformations globales et vous serez au seuil des possibilités offertes par une tablette graphique.

C’est une véritable boîte de Pandore qui s’ouvre à nous et qui ne renferme fort heureusement rien de dangereux.
Elle suppose quand même un apprentissage sur du long terme tant les champs à explorer sont nombreux.


C’est le chemin que j’ai décidé d’emprunter pour les prochaines années.

Pour découvrir les possibilités techniques qui me sont offertes, je m’éparpille dans différents exercices qui pour l’instant rendent ma production éclectique. Je souhaite que mon écriture graphique s’affirme à force d’expériences sans brusquer les choses. J’y discerne déjà une tendance à un certain réalisme dans la représentation. Je conserve également une forme d’humour, le goût de l’enchevêtrement des traits et le thème animalier. Aborder la couleur est pour moi une nouveauté.


Le transfert de l’image de l’écran au support papier procure la même émotion que quand on soulève l’épreuve après le passage sous presse d’une estampe traditionnelle.

Les enjeux restent identiques : Faire preuve d’originalité et de savoir-faire dans mes créations et les rendre abordables pour tous sans sacrifier la qualité d’impression.